CETTE ANNÉE JEUNESSE EST LA VÔTRE, EXPRIMEZ-VOUS ! ENGAGEZ-VOUS ! INFORMEZ-VOUS !

#JE M’EXPRIME




Je participe à la vie démocratique européenne, nationale, locale

Erasmus+ encourage la participation des jeunes à la vie démocratique européenne aux niveaux local, régional, national et européen et soutient des projets menés par des jeunes de 18 à 30 ans.

Les activités soutenues peuvent prendre la ou les formes suivantes : ateliers, débats, jeux de rôle, simulations, utilisation d’outils numériques, campagnes de sensibilisation, formations, réunions et autres formes d’interaction en ligne ou hors ligne entre les jeunes et les décideurs, consultations, événements d’information, etc.
Cette action encourage le recours à des formes de participation des jeunes alternatives, innovantes, intelligentes et numériques, comme le déploiement de la participation des jeunes dans divers secteurs et espaces (services de santé, infrastructures sportives, etc., aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé), afin d’offrir des possibilités de participation active aux jeunes de tous horizons.
Pour en savoir plus : https://www.erasmusplus-jeunesse.fr/

Je participe à l’élaboration des politiques de jeunesse européennes

Le Dialogue Structuré est une méthode visant à améliorer l’efficacité des politiques publiques en favorisant le dialogue avec les citoyens et la société civile dans la conception, la mise en place, le suivi et l’évaluation de celles-ci.

Depuis 2011 cette méthode est utilisée par le Conseil de l’UE pour l’élaboration des politiques de jeunesse européennes. Afin d’animer ce processus tout en s’adaptant aux réalités de chaque Etat-membre, il existe dans chaque pays un Groupe National de Travail. Ce groupe rassemble, à minima, le Conseil National de la Jeunesse, le ministère en charge des questions de jeunesse et l’Agence Erasmus+ du pays concerné.
En France, c’est le Cnajep, en tant que Conseil national de la jeunesse, qui coordonne ce groupe, s’appuyant sur une grande diversité d’acteurs, et déploie ce dialogue avec des campagnes appelées « Provox ». La campagne actuelle qui s’est ouverte avec la présidence française de l’UE a pour thématique « S’engager pour une Europe durable et inclusive ». Elle durera jusqu’en juin 2023 et s’appuie sur deux Objectifs Jeunesse européens : N°3 "Sociétés Inclusives" et N°10 "Une Europe Verte et Durable". La méthode a essaimé puisque depuis 2015 il existe en France des dialogues structurés territoriaux.
Pour en savoir plus : https://provox-jeunesse.fr/

Je prends la parole au niveau local

De nombreuses collectivités locales, de la petite commune à la région, animent des conseils locaux d’enfants et de jeunes de 7 à 30 ans.
Leurs membres, élus ou volontaires, travaillent pour une durée moyenne de deux ans sur des projets d’intérêt général et peuvent être associés aux décisions et actions de la collectivité les concernant. A travers cette expérience, ils apprennent à débattre, à mener des projets collectifs, à comprendre le fonctionnement des institutions et ils améliorent les territoires. Ces dispositifs répondent au droit à la participation inscrite dans la Convention internationale des droits de l’enfant, ils prônent l’écoute et la considération des enfants et des jeunes comme des citoyens à part entière.
L’Anacej accompagne près de 500 collectivités dans cette ambition, elle associe des jeunes à travers son Comité Jeunes et des événements nationaux.
Pour en savoir plus : www.anacej.fr

Je fais entendre ma voix dans mon établissement scolaire

Le conseil académique de la vie lycéenne (CAVL) et le conseil national de la vie lycéenne (CNVL) sont des instances de dialogue où les lycéens sont représentés. Ils sont associés aux décisions prises par le rectorat et le ministère de l’éducation nationale sur le travail scolaire et la vie scolaire dans les lycées.

Le CAVL est associé à la définition des critères de répartition des fonds de vie lycéenne entre les établissements scolaires. Ces fonds permettent aux représentants des lycéens d’avoir les moyens financiers nécessaires à l’exercice de leur mandat.
Les lycéens sont élus pour deux ans par l’ensemble des représentants, titulaires et suppléants, des conseils des délégués pour la vie lycéenne (CVL) de l’académie.
Les électeurs sont répartis en trois collèges : les élus du CAVL représentent les lycées d’enseignement général et technologique (LEGT) mais aussi les lycées professionnels (LP) et les EREA.
Ces deux instances répondent donc au besoin de représentativité et de démocratie scolaire des lycéennes et lycéens aux plus hauts niveaux de l’Education nationale.
Au collège, cette instance s’appelle le conseil de la vie collégienne (CVC). Pour cette instance, il n’y a pas de représentation académique et nationale ; c’est le conseil d’administration de l’établissement qui arrête sa composition, les modalités d’élection ou de désignation de ses membres ainsi que les modalités de son fonctionnement.
Ces deux instances sont idéales pour recueillir la parole des élèves et mieux connaître leurs besoins ainsi que pour travailler en co-construction sur des projets à court, moyen ou long terme.
Pour en savoir plus : https://www.education.gouv.fr/les-instances-lyceennes-324371
Ressource : Guide de la démocratie scolaire sur le site Eduscol d