Le ministre élabore et met en œuvre la politique en faveur de la jeunesse et du développement de la vie associative. A ce titre, il veille notamment au développement de l’engagement civique et, pour le compte de l’Etat, à l’efficacité de l’action conduite par l’Agence du service civique. Il prépare, en lien avec les autres ministres intéressés, la mise en œuvre du service national universel.
A ce titre, la DJEPVA met en œuvre la politique qui concourt :

La directrice de la DJEPVA est également déléguée interministérielle à la jeunesse - n°2014-18 du 9 janvier 2014.

Concernant sa structuration interne, la DJEPVA comprend :

- l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire qui produit et diffuse des connaissances et des analyses sur les questions intéressant notre périmètre d’intervention.

- sous-direction aux politiques interministérielles de jeunesse et de vie associative ;
- sous-direction à l’éducation populaire et notamment au partenariat avec les grands réseaux associatifs
- sous-direction du service national universel

- la division des ressources humaines, des finances et de la logistique
- la division des systèmes d’information

La DJEPVA assure par ailleurs, la tutelle sur l’Agence du Service civique, un groupement d’intérêt public qui pilote et anime le programme du Service civique (objectif de 245 000 jeunes en 2021) et met en œuvre le programme Erasmus + Jeunesse et sports en faveur de la mobilité internationale des jeunes.

La DJEPVA est également l’autorité nationale de gestion de la Réserve civique qui accompagne le déploiement de l’engagement bénévole et citoyen.

Enfin, la DJEPVA assure le secrétariat général de deux instances de consultation placées auprès du premier ministre.

Ces instances peuvent être consultées sur les projets législatifs ou réglementaires et formulent des avis et recommandations.