C’est sur la base de différentes sources administratives existantes que la Dares et la Dep ont pu suivre les parcours des jeunes en voie professionnelle et leur insertion dans l’emploi, de nouvelles données plus fiables et plus complètes :

- scolarité des jeunes en formation ;
- insertion professionnelle à partir des Déclarations sociales nominatives -DSN, traitées par la Dares.

Ainsi le dispositif InserJeunes succède aux enquêtes d’insertion menées par la Depp et les établissements de formation (enquêtes IVA-IPA) permettant de rassembler les données de la voie professionnelle, du niveau CAP au niveau BTS et de calculer, pour chaque centre de formation d’apprentis et pour chaque lycée professionnel, quand les effectifs concernés sont suffisants :

- le taux d’emploi 6 mois après la sortie de l’établissement ;
- la valeur ajoutée de l’établissement ;
- le taux de poursuite d’études ;
- le taux d’interruption en cours de formation ;
- la part de contrats interrompus avant terme.

Résultats - Taux d’emploi des sortants de l’établissement :

- 61 % des apprentis en emploi salarié 6 mois après leur sortie du système scolaire
- 36 % es lycéens professionnels en emploi salarié 6 mois après leur sortie du système scolaire

A noter, dans le contexte de crise sanitaire, le taux d’emploi à 6 mois diminue de 5 points par rapport à la génération sortie en 2019 ; en janvier 2021, les jeunes sortant d’une formation relevant des spécialités « hôtellerie, restauration, tourisme » ou « coiffure esthétique » ont été particulièrement touchés par la crise sanitaire.

En savoir davantage, consulter les données dans leur intégralité...