Aujourd’hui si les actes de violence à l’encontre des femmes, de plus en plus sévèrement réprimés en France et donnent lieu à d’importantes mobilisations, facilitées notamment par les réseaux sociaux ; la Rédaction de vie-publique.fr rappelle qu’au delà de la répression des violences, la politique de prévention passe par une action sur les stéréotypes sur sur les femmes.

Savez-vous que les violences subies par les femmes constituent l’une des violations des droits de l’homme les plus répandues dans le monde ?

En 1993, la Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes a été adoptée par l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies - ONU définissant la violence à l’égard des femmes comme tous les “actes de violence dirigés contre le sexe féminin, et causant ou pouvant causer aux femmes un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou dans la vie privée” (article 1er).

La déclaration des Nations unies fait explicitement le lien entre la domination des hommes et à la subordination des femmes :

- violences domestiques (coups, violences psychologiques, viol conjugal, féminicide) ;
- harcèlement ou agression sexuelle (viol, avances sexuelles non désirées, harcèlement dans la rue, cyber-harcèlement) ;
- mariage précoce et forcé ;
- mutilation génitale féminine ;
- trafic d’êtres humains (esclavage, exploitation sexuelle) :
- le cyber-harcèlement (menaces de viol, injures sexistes et autres invectives quotidiennement subies par de nombreuses femmes sur le Web).

Parmi les violences que peuvent subir les femmes, la "vengeance pornographique" (revenge porn), consistant à diffuser des images à caractère sexuel sans le consentement de la personne concernée est depuis la loi du 7 octobre 2016 pour une République numérique, une infraction donnant lieu à une peine de deux ans d’emprisonnement et une amende pouvant aller jusqu’à 60 000 euros.

A consulter également, un zoom sur la chaîne YouTube de vie-publique.fr sur les violence subies par les femmes.

En savoir plus, consulter l’Eclairage de vie-publique.fr dans son intégralité...