Mis en place par l’État, en partenariat avec les établissements prêteurs et les écoles de conduite, le permis à un euro par jour a pour objectif d’aider les jeunes de 15 à 25 ans révolus de bénéficier d’une facilité de paiement de leur formation au permis de conduire ; ainsi le coût total de la formation au permis ne change pas mais l’établissement financier avance l’argent et l’État paie les intérêts.

Cette opération permet donc de faciliter le financement, au sein d’écoles de conduite labellisées partout en France, d’une formation à la conduite pour :

Attention : un crédit vous engage et doit être remboursé, toujours vérifier vos capacités de remboursement avant de vous engager ; le montant du prêt peut être de 600 €, 800 €, 1 000 € ou 1 200 €, pour une première inscription à une formation à la catégorie A et B du permis de conduire et 300 € en cas d’échec à l’épreuve pratique du permis de conduire afin de financer une formation complémentaire en vue de l’obtention de la même catégorie de permis de conduire.

En facilitant l’accès au permis de conduire, dont le coût peut représenter un frein et un obstacle à l’obtention d’un emploi, ce dispositif permet également de continuer à améliorer la qualité générale de la formation, grâce à un partenariat avec des écoles de conduite labellisées qui se sont engagées, aux côtés de l’État, dans une démarche de qualité.

Enfin, vous pouvez également consulter et télécharger le communiqué de presse pour le lancement de la campagne visant à mieux faire connaître le dispositif du "permis à 1 euro par jour" à destination des jeunes habitant les territoires ruraux et de leurs parents.

En savoir davantage...