C’est le décret n° 93-150 du 3 février 1993 qui a institué une journée nationale à la mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites commises sous l’autorité de fait dite "gouvernement de l’Etat français"(1940-1944) fixée au 16 juillet, date anniversaire de la rafle du Vélodrome d’Hiver à Paris, si ce jour est un dimanche ; sinon elle sera reportée au dimanche suivant.

Ainsi dans le cadre de la "Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux Justes de France", une cérémonie, présidée par la ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, se tiendra dimanche 19 juillet à 10h au monument commémoratif de la rafle du Vél’ d’Hiv’, quai de Grenelle à Paris.

Rendez-vous pour suivre en direct sur le site Chemins de mémoire ainsi que via la chaîne Youtube du ministère des armées l’intégralité de la cérémonie commémorant la rafle du 16 juillet 1942.

Vous pouvez également accéder à un ensemble de ressources pour comprendre, contextualiser et honorer la mémoire des victimes avec des articles historiques :

- Un point sur la rafle du 16 juillet 1942
- Un point sur la rafle du 26 août 1942
- Les grandes rafles de juifs en France (un article de Claude Singer)
- 20 janvier 1942, le tournant de la conférence de Wannsee (Un article d’Annette Wieviorka)

Ainsi qu’avec des conférences et pistes pédagogiques :

- La libération des camps nazis, une conférence de Tal Bruttmann
- La découverte de l’univers concentrationnaire, une conférence d’Annette Wieviorka et une proposition pédagogique par Laurence de Cock
- Le retour des déportés, une conférence d’Olivier Lalieu et une proposition pédagogique par Marie-France Montel
- Enseigner la déportation. Conclusion, par l’IGEN Tristan Lecoq, d’une rencontre interacadémique à l’auditorium du mémorial de la Shoah

En savoir davantage...