Ainsi une étude publiée dans la revue The Lancet Planetary Health, menée auprès de 10 000 jeunes de 10 pays, âgés de 16 à 25 ans, a permis de rapporter que près d’un jeune sur deux se sentait triste, anxieux, en colère, impuissant et coupable face au changement climatique et que cette inquiétude était ressentie de manière extrême chez près de 60 % des jeunes interrogés.

"...Avenir incertain, politiques écologiques peu ambitieuses, sentiment d’impuissance... comment vivre l’éco-anxiété au quotidien ? Et si cet état d’esprit révélait aussi des qualités humaines essentielles ?"

C’est face à ce constat que Marine Ilario, journaliste au CIDJ vous invite à consulter et partager des éléments de réflexion recueillis auprès de deux jeunes éco-anxieux et Jean-Baptiste Desveaux, psychologue clinicien.

En savoir davantage, consulter l’enquête "Éco-anxiété chez les jeunes : et si c’était une bonne nouvelle ?" dans son intégralité...