L’INSERM rappelle que le 27 mars prochain, dans la nuit de dimanche, tous les téléphones et autres appareils connectés feront un bond d’une heure dans le temps avec un passage automatique à 2 h qui deviendra 3 h du matin débutant ainsi le passage à l’heure d’été.

Plusieurs travaux de recherche ont été conduits sur des effets possibles du changement d’heure sur la santé qui peut troubler notre horloge biologique interne, appelé système circadien, en induisant :

Ainsi, le neurobiologiste et chercheur Inserm, Claude Gronfier mais aussi Président de la Société Française de Chronobiologie, indique notamment que "le passage à l’heure d’été serait plus compliqué à gérer pour l’organisme que le passage à l’heure d’hiver, compte tenu d’un côté de la perte d’une heure de sommeil, et de l’autre du fait que l’horloge biologique devra être avancée d’une heure."

De nombreux travaux sont menés au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon sur l’importance de l’exposition à la lumière sur le cycle circadien qui ont permis d’observer que certaines expositions à la lumière à des moments très précis ont des effets bénéfiques sur la physiologie du sommeil et les fonctions non-visuelles de l’organisme.

En savoir davantage, consulter et partager l’article dans son intégralité...