Saviez-vous qu’une augmentation du nombre de complications médicales et d’effets sévères sur la santé liés à la forte hausse de la consommation de cocaïne a été constatée en France ?

Près de 10 000 hospitalisations par an ont eu lieu, ainsi que de nombreuses complications médicales dont la gravité et la fréquence ont augmenté, hausse brutale de la pression artérielle, troubles du rythme cardiaque, crise cardiaque, convulsions, AVC, hémorragie cérébrale.

C’est dans ce contexte que la MILDECA a souhaité sensibiliser et informer le public, les usagers et leur entourage sur la dangerosité de ce produit qui bénéficie encore trop d’une image positive et invite tout particulièrement les associations, collectivités locales, encadrants et personnes en lien avec les jeunes, à diffuser/reprendre cette campagne largement.

Rendez-vous sur les réseaux sociaux de la MILDECA pour consulter et partager les message de d’information et de prévention de cette nouvelle campagne :

A savoir : les feuilles du cocaïer sont traitées chimiquement pour obtenir une pâte transformée ensuite en poudre ; sa production, principalement en Colombie, au Pérou et en Bolivie, a un fort impact environnemental, un désastre pour l’environnement :

- importante pollution de l’eau et des sols liée aux produits chimiques nécessaires à la transformation de la feuille de coca.
- déforestation à grande échelle pour planter de nouveaux plants de coca.

Classée parmi les stupéfiants :

- la détention et l’usage de cocaïne sont interdits, en consommer peut faire encourir jusqu’à 1 an de prison et 3 750€ d’amende.
- les incitations à l’usage, au trafic et la présentation de ce produit sous un jour favorable sont aussi interdites et peuvent entraîner jusqu’à 5 ans de prison et 75 000€ d’amendes.
- l’outrepassement de l’interdiction du trafic de cocaïne fait encourir des peines de prison allant jusqu’à 30 ans et jusqu’à 7 500 000 € d’amendes.

En savoir davantage...