Cela consiste à privilégier les aliments bénéfiques à notre santé (fruits, légumes, féculents, poissons, laitages…) et à limiter la consommation de produits sucrés, salés et gras.

Cet équilibre alimentaire ne se construit pas autour d’un seul repas ou même d’une journée mais plutôt sur le long terme. C’est pour cela qu’il n’existe ni aliment interdit ni aliment « miracle ». Ainsi, un repas « festif » occasionnel peut être compensé par des repas ultérieurs plus légers.

Mais le contenu de notre assiette n’est pas suffisant pour garantir une bonne hygiène de vie : l’activité physique est également essentielle. En effet, bouger nous aide à « dépenser » les calories apportées par l’alimentation et à trouver ainsi le bon équilibre entre nos apports et nos dépenses.

Nous construisons donc notre santé autour d’une alimentation adaptée et d’une activité physique régulière. Ce mode de vie « sain » contribue à limiter la prise de poids mais également un certain nombre de problèmes de santé comme les cancers ou les maladies cardio-vasculaires…

Les 9 repères clés pour un bon équilibre alimentaire

1. Fruits et légumes : au moins 5 par jour
2. Produits laitiers : 3 par jour (3 ou 4 pour les enfants ou les adolescents)
3. Féculents : à chaque repas et selon l’appétit
4. Viande, poisson, œufs : 1 à 2 fois par jour
5. Matières grasses : à limiter
6. Produits sucrés : à limiter
7. Sel : à limiter
8. Eau : à volonté pendant et entre les repas
9. Activité physique : au moins 1 heure par jour pour les enfants et les adolescents et les adultes

Pour plus d’informations concernant les 9 repères, les différents aliments, pourquoi et comment en consommer, rendez-vous sur le site mangerbouger !

Les bons rythmes de repas

Les nutritionnistes recommandent de se caler sur 3 repas par jour :

  1. Petit déjeuner
  2. Déjeuner
  3. Dîner

Une collation et/ou un goûter peuvent aussi être recommandés.

Ces repas rythment notre journée et donnent à notre organisme des repères qui vont nous aider à mieux réguler nos prises alimentaires, d’où l’importance de ne pas sauter de repas.

Le temps qu’on prend pour manger a aussi son importance.

On estime qu’il faut environ 20 minutes pour éprouver une sensation de satiété (c’est-à-dire que l’on a suffisamment mangé).

Prendre le temps de faire une vraie pause est aussi une façon de passer un moment convivial.

Se réunir en famille ou entre amis autour d’un repas joue un rôle important dans l’appréciation de ce que l’on mange.