Avant d’aller défier fleuves et océans, c’est comme pour les voitures, il faut obtenir le permis !

2 options  :


L’examen

Pour la partie théorique, il faut répondre à un QCM électronique de 25 questions qui varient selon l’option choisie.

La formation pratique est la même pour les deux options et peut commencer avant même d’avoir validé la partie théorique.

Le livret d’apprentissage

Dès le début de la formation, vous recevez un livret d’apprentissage avec un numéro personnel d’identification. Vos compétences pratiques sont certifiées par le centre de formation après un apprentissage individuel d’une durée minimum obligatoire de 3 heures. Le formateur valide chacun des acquis sur le livret d’apprentissage.

2 extensions

Vous pouvez passer deux extensions qui vous permettront de naviguer en pleine mer.

Extension « Hauturière ».

Vous pouvez naviguer sans limite de distance. Pour cela, il faut réussir un examen théorique d’1h30 sur la navigation, la marée, la météorologie et la réglementation.

Extension « Grande plaisance fluviale ».

Vous devez avoir au moins 18 ans et valider une formation pratique d’une durée minimum obligatoire 9 heures sur un bateau d’au moins 20 mètres de longueur.

Comment vous y prendre ?

Selon votre département, contactez votre interlocuteur « permis plaisance » :

Pour les départements côtiers : les délégations mer et littoral. Pour les départements non côtiers : les 5 services de navigation de Lyon, Paris, Lille, Toulouse, Strasbourg et l’ancienne DDE de Loire-atlantique.

Les conditions pour passer votre permis plaisance

Vous devez avoir au moins 16 ans pour vous inscrire dans un centre de formation. L’établissement de formation doit être agréé et le formateur doit avoir une autorisation d’enseigner officielle. Vous devez remplir les conditions d’aptitude médicale.

Bon à savoir

Le permis est obligatoire pour diriger un bateau de plaisance à moteur à forte puissance. Le permis n’est pas obligatoire pour partir en mer sur un voilier.