De 20 à 28 ans, vous devez verser une cotisation annuelle forfaitaire pour l’année universitaire. Celle-ci s’élèvait à 207 euros pour l’année 2012-2013. Cette affiliation à la Sécurité sociale étudiante est obligatoire, sauf dans certains cas particuliers .

Quelle protection sociale ?

Votre affiliation à la Sécurité sociale est effective à compter du 1er octobre et jusqu’au 30 septembre de l’année suivante. Elle vous permet de bénéficier du remboursement de vos soins en cas de maladie ou de maternité pendant l’année universitaire.
C’est la mutuelle choisie, lors de votre inscription, qui se chargera du remboursement de vos soins. Enfin, vous recevrez une carte Vitale à votre nom sur laquelle figurera votre photo.

Quand vous inscrire ?

Au moment de votre inscription administrative dans un établissement d’enseignement supérieur (université, IUT, BTS, classe préparatoire, école), vous choisirez la mutuelle étudiante qui gérera vos droits de Sécurité sociale.

Vous êtes boursier ?

Vous êtes exonéré du paiement de la cotisation à la Sécurité sociale étudiante, sur présentation d’un document comportant l’indication relative à votre statut de boursier.

Par exemple :

Si vous vous inscrivez dans plusieurs établissements d’enseignement supérieur, vous ne paierez la cotisation à la Sécurité sociale étudiante qu’une seule fois, lors de votre première inscription.

Vous travaillez ?

Vous dépendez du régime général de la Sécurité sociale (régime des salariés) si votre activité salariée est continue et régulière tout au long de votre année universitaire (du 1er octobre au 30 septembre de l’année suivante). Vous êtes alors dispensé de l’affiliation et du paiement de la cotisation à la Sécurité sociale étudiante. Vous devez pour cela remplir des conditions précises.

Pour en savoir plus sur les autres cas particuliers (mariage, concubinage, PACS, étudiants de plus de 28 ans, étudiants étrangers), contactez votre caisse d’assurance maladie ou rendez-vous sur le site de l’Assurance Maladie ou sur le site du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche à la rubrique : Enseignement supérieur -Vie étudiante.

Les mutuelles étudiantes

Vous pouvez souscrire facultativement auprès d’une mutuelle, étudiante ou non, ou de toute compagnie d’assurance de votre choix, un contrat complétant les prestations de la Sécurité sociale. Plusieurs types de contrats sont offerts par les mutuelles, leurs taux variant selon les risques couverts.
L’inscription à la Sécurité sociale des étudiants, comme l’adhésion à une mutuelle étudiante, s’effectue auprès du service de la scolarité au moment de l’inscription dans l’établissement.

Pour toute information complémentaire, adressez-vous au service social de votre CROUS.

Sous certaines conditions de ressources, les étudiants peuvent bénéficier d’une aide au financement d’une complémentaire santé (ACS) auprès de leur caisse primaire d’assurance maladie. Cette aide se présente sous la forme d’une attestation-chèque à présenter à la complémentaire de votre choix. Elle permet également la dispense de l’avance de frais de consultations médicales réalisées dans le cadre du parcours de soins coordonnés.

Le suivi médical des étudiants

Le suivi sanitaire des étudiants est assuré, dans chaque université, par un Service universitaire ou interuniversitaire de médecine préventive et de promotion de la santé (SUMPPS).
Ce service est chargé de proposer à chaque étudiant, au cours de ses 3 premières années d’études dans l’enseignement supérieur, un examen de prévention gratuit, intégrant les dimensions médicale, psychologique et sociale.

De surcroît, les SUMPPS agréés comme centres de santé peuvent prescrire certains soins, médicaments ou traitements (vaccins, pilule contraceptive...), en relation avec le médecin traitant. Les SUMPPS exercent enfin un rôle de veille sanitaire, de conseil et de relais dans le cadre de programmes de prévention et de plans régionaux de santé publique.