Un programme spécifique pour un public bien identifié

Ce dispositif d’insertion sociale et professionnelle s’adresse aux jeunes de 18 à 25 ans révolusqui ont le plus de difficultés à trouver un travail ou une formation. L’EPIDE accepte en priorité les jeunes qui ont au maximum un CAP ou un BEP et qui n’arrivent pas à trouver un travail. Parfois, l’EPIDE accepte aussi ceux qui ont abandonné l’école au lycée, avant le baccalauréat, et qui n’arrivent pas à trouver un travail.

Les jeunes sont recrutés :

Un programme d’insertion intensif

Au centre, ils suivent un programme intensif, très différent de ce qu’ils ont connu à l’école. 

Dans le cadre de ce programme :

• un chargé d’insertion professionnelle les aide à faire des choix de métier(s) et de stages.

• des formateurs donnent des cours qui sont complétement adaptés au(x) métier(s) qui les intéresse(nt). C’est très concret.

• ils passent leur code de la route et se préparent au permis de conduire parce que c’est utile pour trouver du travail.

• ils font tous du sport parce que c’est bon pour l’équilibre. Certains en font plus pour se préparer à un métier qui nécessite une bonne forme physique. Il y a des équipements sportifs dans les centres EPIDE.

• ils participent à des actions de solidarité qui leur permettent d’aider d’autres personnes. Ces actions sont souvent créées par les jeunes eux-mêmes avec l’aide des professionnels du centre. Ils peuvent faire des propositions et les réaliser après. C’est très motivant.

L’EPIDE est complétement gratuit. C’est même payé ! 210 € sont versés tous les mois. En plus, l’EPIDE économise 90 € par mois pour chacun, soit 700 € en moyenne. Cette somme économisée n’est versée aux jeunes qui quittent l’EPIDE que s’ils ont trouvé un emploi durable ou une formation professionnelle qualifiante. Elle est versée trois mois après la fin du parcours à l’EPIDE… pour être motivé jusqu’au bout !

Pour en savoir plus, consultez le site de l’EPIDE !

À consulter :
Les vidéos du Plan égalité des chances