L’objectif de la COP 25 est de convaincre les Etats de prendre de nouveaux engagements plus ambitieux avant 2020 afin le réchauffement de la planète puisse être contenu sous 2°C, c’est l’engagement qui a été pris lors de la COP21 à Paris, à présent les États doivent redoubler d’efforts.


Actuellement, le réchauffement risque de dépasser 3°C, le dernier rapport du GIEC a démontré que la réduction des émissions de gaz à effet de serre n’est pas suffisante et que les conséquences seront irréversibles pour l’humanité. 


La France est fortement mobilisée sur l’ambition et l’action climatique, en lien avec les priorités chiliennes, les océans, la biodiversité, l’adaptation, l’économie circulaire, les villes ou encore l’électromobilité.


La COP25 constitue ainsi une étape charnière pour la concrétisation du nouveau régime climatique international, entre l’adoption des règles d’application de l’Accord de Paris à la COP24 et la COP26 en 2020.


La France participe à plusieurs événements multilatéraux de haut-niveau et dispose également d’un pavillon où des événements seront organisés tout au long de la COP.


Les règles d’application de l’article 6 qui doivent être finalisées à la COP25, il s’agit d’une décision importante en raison de l’absence d’accord pris à Katowice - COP24 sur ce dernier article qui porte sur les systèmes d’échanges de quota d’émissions, il s’agit pour les États de coopérer afin d’atteindre leurs objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre.


Pour mémoire, la France a alloué 5,08 milliards d’euros de financements climat qui a permis de répondre aux objectifs qu’elle s’était fixés en 2015, atteindre au moins 5 milliards d’euros en 2020, de plus, la France contribue également au fonds :




Enfin, ne manquez pas l’infographie dédiée à la COP 25 pour bien comprendre tous les enjeux


 


En savoir encore plus...